DSC_1728

25 février : Après les péripéties d'usage nous arrivons 1/2 heure avant le dîner au refuge
d'Heidelberger, on ne peut plus confortable. 


26 février : Grand beau, neige scintillante, les 5 skieurs de la troupe sont affamés ...
Nous partons rapido pour notre 1er jour de Silvretta qui nous conduira à Jamtal Hutte.
L'excitation nous conduisant à l'inattention, notre itinéraire devient un peu fantaisiste au gré des combes poudreuses...Arête Nord du Davo Lais et ski de rêve jusqu'au fond de vallon. Nous remontons jusqu'à la Fuorcla de Tasna avant de contourner le Breite Krone pour aller gravir le Bischo Spitze (3029m), poursuivant l'arête jusqu'au Grenzeck Kopf (3048m). Descente poudreuse directe sur Jamtal...900m de bonheur. Un 1er jour à D+1435m avec de la distance, les troupes sont plus calmes.

 

IMG_16307E24C913-57C9-4D39-8A87-79C2712F6389

DSC_1657


27 février   : Comme prévu par la météo, jour neige/vent/brouillard. Nous en profitons pour faire une journée révision bien fournie : exercices DVA, manœuvres de cordes, orientation boussole, cheminement au GPS (qui nous serviront bien un peu plus tard).

IMG_1634


28 février : Tout est blanc ouate...mais le vent est resté. Nous partons vers le Jamtal Spitze, cheminement sur glacier, ça brasse fort à la trace...puis nous reprenons la trace d'un groupe guide/raquetteurs qui sont les seuls avec nous sur l'itinéraire.
L'horaire et le vent très violent nous refusent le sommet. Nous basculons sur le glacier pentu qui sépare le Jamspitze de la P.Urezzas, car le Jamjoch est trop chargé. Neige de cinéma, une descente collector vierge de traces jusqu'à l'adorable refuge de Chamonna Tuoi. (Notre préfèré)

DSC_1673

689B9E6E-3F86-4ABB-93FB-64DDF6BCC6F5

DSC_1702

45B8A624-22B4-43B8-A5A3-8BB512F313BD

 


1er mars : Il a encore neigé, le soleil est annoncé pour la fin de matinée. Un vallon ouest sur le chemin du Vermuntpass attire ma convoitise... le gardien confirme que ce sera une bonne pioche, GO !

Hop nous voilà sur l'arête séparant le Piz Mon du Piz Jeramias, déjà à près de 2900m. Descente "cochonnou" du beau vallon, mais la ouate ambiante est toujours là. La trace est toujours aussi rude, nous décidons d'un relai de 5 min 
entre JP, Fred et moi, que nous réduirons à 3 min !
Arrivée au Vermuntpass par un cheminement au pied du Piz Buin "chaud" mais glacial ! Nous nous abritons un moment dans la cabane frontière, espérant en vain le soleil. Abandonnant le projet du Dreilander, il faut descendre à l'aveugle le glacier de Vermunt jusqu'à Wiesbadenner (brrrr). On s'organise :
Azimut boussole et cap GPS pour éviter la rive gauche du glacier. Je pars devant dans le coton, très vite l'encordement s'impose : séquence pêche au vif...Fred m'assure, Maïté veille entre nous deux, JP seconde Fred, Eliane rectifie le cap depuis l'arrière. Quelques vérifications de cohérence Boussole/GPS et nous arrivons pile poil au refuge, yes ! 

DSC_1732

2AA82B23-FD76-4B07-A9F2-C8F7A6162FBFEE93ABBC-7363-4B98-B29F-3ECC23915B95

 

DSC_1774

DSC_1776


2 mars : Encore de la neige fraîche, du vent, mais avec le soleil. Direction le Piz Buin et le Silvretta Egghorn. La trace brasse dur...on partage encore, jusqu'à retrouver celle d'un autre itinéraire de départ. Vent violent de face, c'est toujours aussi physique.
Fenêtre inouïe sur le col à 3054m, puis on chausse les crampons.Il y a du monde dans la voie. Piz Buin 3312m pour trois d'entre nous, mais le temps de descente ainsi que les nuages entrant avec le vent nous empêchent d'enchaîner le Egghorn de mes rêves. Difficile descente pour nous tous, mais bonne bière au refuge.

CAFE010C-5C4A-4E55-8C8B-4CC5B00AE3BB

DSC_1801

43FBD7ED-711E-47E0-9299-F72E2D944F66

IMG_1608

E5D1FF9E-80A0-4D55-922A-76EC613CA995


3 mars : Les sommets s'envolent...c'est dantesque ! Nous décidons de descendre direct sur Galtür, heureusement ce sera par vent arrière et finalement très rigolo. 

DSC_1811DSC_1816

IMG_3306

IMG_3309

Kaiserschmarren et Champagne à gogo, hips !

IMG_3312

 

Merci à Eliane, Maïté, Jean-Pierre et Fred d'avoir partagé avec moi cette première expérience sans guide, et surtout bravo à tous car elle fût bien physique !

Nat