Nous sommes onze à chausser les skis au pont Lamareich, bien décidés à rentabiliser la fenêtre météo, Quelques plumettes blanches nous accompagnent dans la montée jusqu'au pont Lamary oû nous décidons de filer plein sud dans le vallon qui nous mène vers le Pic Laraillé. l'itinéraire n'est pas facile à décripter et la neige est lourde et collante.Heureusement Jean-François et son pitit génie sont là pour trouver le chemin qui hésite entre clairères et sous bois. La neige tombe de plus en plus et la visibilité diminue : la fenêtre se referme. Demi-tour à la cote 1750 vers 12h30.  

Thibault.

 

laraillé