Avec 5 heures de marche effective, notre tranquille neuvaine a nonchalamment franchi la frontière séparant la grande promenade (17 km) de la petite randonnée (630 m D+, indice IBP 69). Surtout, alors que les itinéraires répertoriés s'enroulent autour de Montaut et Lestelle-Bétharram (Béarn) ou de St Pé (Bigorre), notre itinéraire avait l'originalité d'enclore et Montaut, et St Pé, et de nous faire ainsi arpenter en tous sens (3 montées, 3 descentes, 3 replats) la zone frontière qui relie aujourd'hui le 64 et le 65, mais séparait jadis la Navarre et la France. Soleil constant sur nos têtes et boue intermittente sous nos pieds (ça vaut mieux que l'inverse) ont contribué à l'ambiance détendue de cette journée en très basse montagne, placée une fois de plus sous le signe de la bonne humeur. Last but not least, la grève surprise des bistrotiers de Nay nous a tous réunis chez Martine pour un pot mémorable face au grand Gabizos, tout nimbé de rose. Chouette dimanche !

Ph. Ducat

IMG_20200112_112102

IMG_20200112_140625

IMG_20200112_132740