Détour par le pays des trois mousquetaires : Athos, Porthos et Aramis, pour trois groupes avec leurs trois meneurs (14 randonneurs au total). Nous n'avions ni rapières ni pousse-rapière, mais quelques tablettes de chocolat, du jus de raisin d'Embres-et-Castelmaure (11360) et un pastis (landais, pas marseillais) à partager sur la terrasse de la cabane d'Auriste. Paresse dominicale ? Le Pic d'Anie est resté emmitouflé dans sa couverture nuageuse. Qu'à cela ne tienne, nous avons promené nos regards sur les jolis Soums du piémont, saupoudrés de neige fraîche. La moquette blanche nous a conduits par la crête d'Auriste jusqu'au Soum de Bératu (1175 m) ; puis descente à la Rambo par une piste oubliée et passablement

IMG_20210321_103900

IMG_20210321_143733

IMG_20210321_111232

défoncée, qui déboulait pile au Pont du Fort. Au terme de cette boucle rapide (870 m D+, 13,7 km) les carosses nous attendaient pour nous reconduire à Pau bien avant le couvre-feu. Trop tôt à notre goût : le retour au pays de l'étroit masque atterre.

Ph. D.