Je ne sais pas pourquoi nous étions si heureux en parcourant la montagne. Cette joie intense, nous en avons compris la raison en descendant des crêtes : nous foulions tout bonnement la meilleure neige du blog pyrénéa. Ce n'était plus une bonne pioche mais une mine. Merci à Didier, notre porion et aux autres vaillants galibots.

JFL

 

 

P1000906P1000912P1000913