Arrivés aux alentours des 8h30 au pont de Saugué (1531m), nous cherchons des yeux l’or blanc. Et comme toute matière précieuse, il se fait attendre, il faut le chercher. Qu'à cela ne tienne ! Petit portage dans le vallon du Gave d’Aspé afin d’aller chercher la langue de neige sur les pentes sud : objectif Soum de Male. 

Mais arrivés sur le menton où nous chaussons, la langue n’est pas bien pendue... alors après concertation, nos yeux se portent sur les pentes enneigées et ensoleillées orientées Est. Nous poussons donc jusqu’au fond du vallon à 1950 mètres d’altitude pour nous engager  direction Sud Ouest vers la source du ruisseau de la Badète. Passage bien physique avec neige dure, couteaux et surtout un vent à décorner les 6 isards présents pente sud, mais nous sortons à la brèche de Béou Corn (2675m).
Descente par le même chemin, joli coin sauvage, et neige ferme mais agréable au vue de la garbure des dernières semaines.
Dénivelé positif 1150 mètres et une belle longueur. 

Evelyne et Sandra.

080CC1FE-03D4-4FFB-99D3-58A5160BDAE6_1_201_a

 Au fin fond d'Aspé, la brèche de Beou Corn taille d'un V l'arête Aspé-Badète

296DC593-A02C-411A-BDDF-D3D155C35FF0_1_201_a

Avant d'arriver à notre brèche, vue sur l'autre.

1DC06151-EEC6-45DE-A9B5-DBA0B1E3D82A

 Y aurait-il classe le jeudi ?

E1F7FAD6-6FEA-43A0-AC2C-638743B49383_1_201_a

 Des sourires en brèche

B30A5CC5-FD32-4D61-95BC-74E9FF7C1D67_1_201_a

 Descente par endroits un peu technique